15/02/2018

Comité Alerte Genève

8859D5C6-E1BA-4C0A-8075-19E8ED7488A9.png

 

Le Comité Alerte est composé de membres actifs qui ont pour objectif de soutenir, accompagner et apporter des solutions en collaboration avec un large réseau d’associations dans le but d’agir lors de conditions d’abandons, de négligences, de maltraitances, ainsi que toutes autres situations de détresse dans lesquelles peuvent se trouver des personnes fragilisées, âgées et /ou en situation de handicap .

Le Comité Alerte est apolitique et non religieux .

Nous fonctionnons sur une base d’entraide communautaire bénévole depuis 2005.

Aucune cotisation vous sera demandée lors de notre intervention.

Nous faisons au mieux, mais au vu du nombres de dossiers que nous traitons actuellement, il se peut que nous ne puissions pas organiser une rencontre de façon immédiate, mais un premier contact téléphonique sera pris dans le but de constituer votre dossier .

En cas d’urgence, nous intervenons sous 24h.

Vous pouvez nous contacter au : 079.282.79.74 ou sur notre adresse e-mail:

comite.alerte1200geneve@gmail.com

Fondatrice: Sarah Emonet

Co-Fondateur : Didier Schmid

M.David Sanchez, Fondateur étant décédé, nous sommes très attristés par sa disparition tragique .

Il a été un pilier pour notre Comité et nous remercions à tous nos membres pour leurs messages de soutien.

208644BD-711E-4F93-8C31-D7DE63BAFAC1.jpeg

08:19 Publié dans tdg | Tags : comite, alerte, geneve, tdg | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/01/2018

Lanceurs d'alerte mis sous haute protection ?


"Le canton de Genève a décidé de mieux protéger ceux qui dénoncent des agissements frauduleux ou les dysfonctionnements de leur administration"

20180122_102533.png



https://www.google.ch/amp/s/amp.rts.ch/info/regions/genev...

L'état de Genève protège à juste titre ces employés courageux qui décident de briser le silence en dénonçant des actes qui vont de la corruption à la mise en danger d'autruis.

Refuser le concept du métro, boulot, dodo, qui implique de fermer les yeux sur des actes délictueux pratiqués et validés par nos collègues et/ou notre direction sur nos lieux de travail.

Oser briser la systémique du silence de nos "collègues" de travail face au scandale en révélant au grand jour des faits délictueux.

Prendre la responsabilité d'intervenir devrait être automatique, mais face au devoir de rentabilité, à la cupidité ainsi qu'aux méthodes qui conditionnent les employés à obtempérer sans émettre d'opinion; il est nécessaire que l'état assure une protection aux lanceurs d'alerte.

Renforcer la protection des employés du secteur privé doit devenir une priorité.

20180122_104109.png



https://www.bj.admin.ch/bj/fr/home/wirtschaft/gesetzgebun...

L' anonymat du lanceur d'alerte doit être assurée.

Les retombées une fois le scandale révélé ne doivent en aucun cas porter préjudice aux lanceurs d'alerte.

Les cadres, employés et autres intervenants se retrouvent à assumer le prix de leurs actes délictueux qui mettaient en danger toute une tranche de la société et il est inconcevable que ceux qui osent dénoncer se retrouvent au chômage.

Le concept du : tout le monde dehors... appliqué par de nombreuses sociétés n'est plus tolérable.  


L'objectif prioritaire pour l'employé qui brise le silence est de pouvoir continuer à exercer son activité professionnelle sans mobbing ou pressions de la direction qui pourraient vouloir sanctionner le lanceur d'alerte dans le but d'effrayer ceux qui souhaiteraient suivre ce mouvement de transparence.

http://www.bilan.ch/economie-plus-de-redaction/comment-de...

071-alertes.jpg

Pour les employés du secteur privé, devenir lanceurs d'alerte est plus laborieux.

Il est temps que d'autres structures protectrices des lanceurs d'alerte dans le secteur professionnel privé voient le jour pour venir renforcer les structures " fragiles" existantes.

Combien d'employés se sont retrouvés broyé après avoir dénoncé des atrocités dont ils ont été les témoins? 

Personnes âgées, handicapés, enfants maltraités, aliments périmés reconditionnés, détournement de fonds et bien d'autres atrocités inacceptables qui doivent être dénoncées à la justice .

La presse devient parfois le seul moyen de se protéger tout en mettant fin à des méthodes dont nous ne voulons pas être complice.

Je salue les journalistes qui donnent une écoute et un soutien aux lanceurs d'alerte.

Il en va de la protection de la population et du droit à l'information qu'à chaque citoyen.

Les lanceurs d'alerte sont des citoyens courageux qui osent porter sur leurs épaules des révélations qui parfois les dépassent.

Une déontologie professionnelle qui passe au dessus de la peur de perdre son emploi.

Ils sont nécessaires dans une société qui exige la transparence, la qualité et l'honnêteté.

Il ne s'agis aucunment de valoriser les faux lanceurs d'alerte qui agissent en actionnant une mécanique de chantage dans le seul objectif de s'enrichir.

Un des premiers site de lanceurs d'alerte en suisse :

  1. 20180122_104041.png

                                                                                        http://www.medialeaks.ch/index.php/fr/

 

lanceurs,alerte

Le site passeur d'alertes en France : https://passeurdalertes.org/2016/08/26/irene-frachon-mede...